Épilogue

Comme l’article allait être plutôt verbal cette fois, nous avons demandé à nos enfants et aux amies de nos deux grands de nous envoyer des questions afin de rendre la chose un peu plus « interactivo-transgénérationnelle » !Voici le résultat de l’échange auquel nous avons répondu chacun de son côté.

Lisa

1. Combien de rencontres?

Elvio: Aïe, je déteste les listings (le risque d’oublier qqn est toujours grand), et les rencontres furent de plusieurs types!
Ça va du partage d’expériences cyclos et/ou campeurs, une dizaine ou un peu plus  je crois bien !
Invitations pour un café ou plus, avec (ou sans hôtes), d’une durée plus ou moins grande, mais aussi discussions sur le vif, avec réflexions sur le fonctionnement du pays, de la région etc… On n’a pas compté mais toute rencontre était remarquable!

Charlotte : En essayant de compter j’en oublierais de toute façon. Il y en a eu beaucoup et de différents types : ceux chez qui on restait un peu, ceux qui nous offraient un café, ceux qui nous posaient des questions au bord de la route… J’ai aussi perçu comme des sortes de « rencontres » ceux qui nous souhaitaient bon voyage au passage ou qui nous klaxonnaient et faisaient des signes en nous croisant, comme de vieux amis !

2. Combien de cheveux gris en plus (ou en moins!)?

Charlotte : Elvio ? une ch… une tapée !!! ^^

Elvio– : En plus : des raisons pour en avoir plus -à part l’âge? très peu de fois, peut-être dans les moments chauds (et dangereux) de circulation et les arrivées dans les grandes villes, une mention pour Istanbul !

Elvio suite : En moins ? Même si j’ai passé deux fois en cabinet de coiffeur, pas eu de propositions pour une « couleur »!

3. Combien de kilos en moins?

Elvio: Ça, on verra à la rentrée mais, oui, des t-shirt qui ne serrent plus, un short cycliste qu’il faut resserrer au fur et à mesure, mais des cuisses et des mollets de cyclos 10’000km aussi… (ça doit aussi peser un peu, à voir).
Charlotte : A mon avis j’ai dû perdre au début et reprendre par la suite… je dirais 2kg en moins au pire. Mais il y en a un qui aime (de nouveau?^^) se regarder dans la glace… haha!

4. Combien de bobos?

Charlotte : Un peu de « tricot » avec la selle (et donc les parties en contact…) en particulier durant les longues périodes de plat; un rhume (avec mal de gorge) à Sofia… euh… c’est tout, je crois!

Elvio Trois pour moi : puissant rhume avant Sofia / dent avec traitement de racine à Athènes / puissant rhume ou allergie (?) à Istanbul


Toni

1. Alors ayant discuté avec un pote prof de l’eikon qui plaque tout en juillet pour partir en vélo à travers le monde pendant des années ou pour toujours (direction Suisse-Espagne-Maroc-Sénégal-le-plus-loin-possible-avant-de-risquer-de-mourir-à-chaque-coin-de-rue-puis-saut-vers-Moyen-Orient-et-il-sait-pas-la-suite), son plus grand souci c’est: faire caca. Quand t’es seul, t’oses pas laisser ton vélo au loin pendant que tu vas derrière des fourrés… Il en fait des cauchemars! A 2 c’est évidemment un peu plus simple… : D Mais quand même, vos retours? Vos conseils?

Elvio : À vélo, contrairement aux randos pédestres dans le « wild », c’est vraiment facile de croiser des troquets ou des bistrots … avec toilettes. La nourriture saine et variée, de l’eau nickel (de la bière à défaut) et on a aussi limité les risques de tourista. Et les rares fois en « sauvage », comme d’hab, discrets et consciencieux pour enterrer le tout !  À deux c’est plus facile pour la surveillance du véhicule, c’est vrai.

Charlotte : Avec un tandem, pas de problème : il ne reste jamais seul. Quand on voyage en individuel à vélo, il y a plein de moments où on est susceptible de devoir laisser le vélo seul (achats, visites touristiques, toilettes…). Mais beaucoup de personnes ont voyagé comme ça et ont laissé plein d’infos sur le web ! Un bon cadenas n’est sûrement pas de trop…

2. Comment, de vivre 6 mois l’un sur l’autre? Je dis ça parce que je finis gentiment 6 mois tout seul, et c’est la mort. Mais 6 mois non-stop ensemble, j’imagine qu’il y a aussi des moments chiants.

Charlotte : Pas trop difficile. Ça ne m’inquiétait d’ailleurs pas du tout avant le départ. C’est aussi une question de « survie » de faire en sorte qu’il n’y ait pas trop de problèmes entre les deux, afin que le voyage se poursuive et dans de bonnes conditions. D’ailleurs, vu le nombre de préoccupations en cours durant un tel voyage (!), il y a en fait peu de sources de discorde ! ^^

Elvio : L’un sur l’autre c’est exagéré ! En temps tandem c’est l’une derrière l’autre, en temps autre c’est en face ou côte à côte, ou de quart (à une table de bistrot p.ex.). Ah, j’ai jamais pensé à prendre Charlotte sur mes épaules !
Comment ? Ben, sympa, on savait que ça jouerait et que cette proximité serait d’un temps défini. A remarquer que même tout proches on a pu trouver des espaces d’autonomie: pensées galopantes tout en pédalant, lectures, petites insomnies et pensées sur les chiens qui aboient au loin (ou coqs, ou ronflements, ou muezzin, ou…), moments (pour faire le lien avec ta question 1) où on trône, …

3. La peur de retrouver la routine du boulot? L’ordi? Les millions de mails? Le ménache? La sédentarité?

Charlotte : Oui, ça inquiète un peu : pour moi ça veut dire me retrouver toute seule entre mes quatre murs (du moins au début) le plus clair de la journée… Pour la sédentarité, il faudra surtout essayer de conserver la forme par des exercices réguliers et ÇA c’est difficile (plus que ce qu’on vient de faire…!)

Elvio: Routine au travail ? Ça fait un bout de temps que je ne vois pas ce que routine veut dire dans mon job… Mais je me réjouis de rencontrer à nouveau le réseau de collègues, ça oui !
L’ordi? Ça commencerait à me manquer. Rapidité et vue d’ensemble, mutli-tâches, dix doigts (ah, marre du deux pouces).
Les millions de mails? Bon, il y avait un renvoi, donc je pense qu’il n’y en aura que 500’000! Alors ça va !
Le ménache? Faudra-t-il reprendre la roue des tâches ménagères ? Et bon il y avait aussi du job de ménage sur notre tente, tandem, habits,  etc…. on n’a pas complètement perdu l’habitude tché !
La sédentarité? Par chance mon job me permet quelques variantes de voyages, donc, oui, ça ira. Par contre il faudra trouver dans les zones loisirs du temps pour du voyage vélo ou tandem ou randonnée, c’est sûr ! Indispensable !


Delphine

Oulà, pas facile de formuler des petites questions. Je vais m’en tenir à trois. Et à des questions simples qui, si besoin, peuvent être répondues par un seul mot (c’est un concept ;), au cas où l’article en question deviendrait trop long…)

1. Le plus beau paysage que vous avez admiré durant votre voyage?

Charlotte : Désolée, je répond avec plus qu’un mot… ^^ Il y en a eu tellement… Mais je me rappelle m’extasier sur les montagnes du Péloponnèse, lorsque nous sommes un peu rentrés dans les terres. Magnifique !

Elvio: Si je dis Transalpina en Roumanie, après j’ai envie d’ajouter bords de mer en Grèce, et après je veux encore évoquer les environs de Delphes, puis je me dis ah et le Danube vers les Portes de Fer… et là j’arrête parce que vingt autres endroits pourraient être cités ! Et après je ne rentre plus dans le concept de réponse courte, oooops !

2. Le truc le plus dégueulasse que vous avez mangé/ »dégusté »?

Elvio : Hmm… Un machin sauceux blanc avec deux pois et demis comme garniture (et encore, j’exagère) et une sorte de truc spongieux sans goût en guise de viande, c’était en Tchéquie profonde je crois.

Charlotte : On l’a cuisiné nous-mêmes en camping : c’était des minis pâtes toutes fines (genre on en met très peu dans du bouillon). Comme on n’avait rien d’autre, on s’est fait la fin du paquet et dans le bol, elles ont fini par pomper tout le liquide…je n’ai pas pu finir cet infâme truc pâteux ! ^^ beurk !

3. Le petit truc chiant, ce détail insignifiant mais qui tape sur les nerfs au bout de 6 mois de vie commune intense, qui vous a énervé chez l’autre?

Charlotte : Les choses qui tapent sur les nerfs ne l’ont pas fait que depuis les 6 mois…^^ Par contre, le fait d’être à deux si longtemps les a rendus encore plus concrets ! Chez Elvio c’est sa propension à tourner ses théories comme ça l’arrange QUAND ça l’arrange (elles peuvent donc être quelque peu contradictoires…). Mais bon, c’est très doucement énervant ça ^^.

Elvio: Charlotte m’a énervé quelques fois, pourquoi le nierais-je? Mais j’ai déjà tout oublié le pourquoi de la cause… Peut-être bien qu’à ce régime de haute proximité sur une longue durée il s’agit de développer des aptitudes de lissage et de compromis à même de gommer même les souvenirs des événements ?

4. Question subsidiaire (et plus romantique « oh c’est chou toussa toussa »), le petit détail qui vous émerveille chez l’autre après tant d’années de vie commune et après tant d’aventures vécues ensemble?

Elvio : J’adore quand elle rit et s’émerveille de « petites » choses : le chat qui pionce au bord de la mer avant la procession, l’oiseau de passage, le paysage aux couleurs splendides (là ça m’aide qu’elle m’explique vu mon daltonisme / j’explique pour ceusses qui sauraient pas).

Charlotte : Ce qui m’a impressionné (émerveillé est aussi un peu fort^^) chez Elvio, c’est son sens de l’orientation et sa maîtrise du tandem à travers la circulation des grosses villes. Et le fait qu’il me supporte depuis si longtemps !!

Ivo

1. Pour Papa: impatience de retrouver ton monde informatique et leurs nouveautés après cette si pénible et longue séparation? […]

Elvio : Hmmm, avant le départ, j’imaginais clairement deux iPhone et un iPad: confort d’utilisation, apps présentes, etc… mais la réalité de notre périple montrait que ce n’était pas raisonnable… du tout (poids, électricité, abonnements) ! Et du coup, à force de tapoter sur l’unique device (iPhone), on en vient à seulement penser pratique et besoins. Mais bon, j’avoue, je me réjouis de retrouver les autres écrans, à force c’est (quand même) un peu short sur l’iPhonounet !

Charlotte : Ni chaud ni froid. Oups, c’était pas pour moi, la question…^^

2. Pour vous deux: combien de rayons a votre vélo? Pouvez pas tricher ça tombe bien. Mais on vous renvoie faire 10’000 bornes si vous savez pas. (Je pourrais dire « attention piège » mais je me contenterai du tandem seulement^^).

Charlotte : J’avoue : AUCUNE idée !! On a eu tellement PAS de problème avec le vélo que je n’ai pas pensé à compter les rayons les quelques fois que je les ai tâtés pour voir s’ils étaient en forme ! Je repars pour un tour alors… ^^

Elvio : Entre 40 et 46 par roue, mais je donne ma langue aux chats (de Grèce) et repars pour 10’000 en espérant que Charlotte réponde faux itou!


Zénia

Pas facile tout ça! : ) Mais très chouette concept!
Alors…
Ma première question, vous la connaissez, parce que je me la pose depuis que vous êtes partis en fait! Et même avant! Hihi!

1. Vous parlez de quoi ensemble? Vous avez vraiment encore des trucs à vous dire après 6 mois ensemble? Les sujets de discussions ne s’épuisent jamais? : )

Elvio : Haha, on a toujours de quoi dire, partager, s’émerveiller et s’interroger. Quand on bouge comme ça, qu’on fait des visites de musées ou autres, il y a sans cesse de l’alimentation au moulin de la parole. Et depuis un certain temps on parle aussi de plus en plus du retour, de l’après – tour !

Charlotte : De ce qu’on voit, ce qu’on perçoit ou ressent des régions qu’on traverse (histoire/politique…), des gens qu’on voit ou qu’on rencontre, de vous, de nous en sommes ! Et quand on a rien à se dire, on se tait un moment ^^ NB ça ne fait pas que 6 mois qu’on est « ensemble » haha!…

2. quand les gens vous demanderont, à votre retour; « alors, racontez! » / « alors c’était comment? » / « alors c’était bien? » / « alors vous avez aimez? » (Toujours avec « alors » devant, c’est important : ) ) (Questions toutes plus bêtes les unes que les autres, car comment raconter 6 mois de vie et d’expériences inimaginables en quelques mots comme ils s’y attendent…?) Vous direz quoi?

Charlotte : Ça a été un voyage extraordinaire, émaillé de rencontres magnifiques car les gens sont accueillants partout envers le voyageur. Nous avons eu une chance incroyable au niveau météo, de même qu’avec le matériel, la santé ou la circulation ! Et très vite pour moi, un grand étonnement : la distance qu’on peut rapidement parcourir à vélo (en trois semaines, on peut être à Vienne!) !!!

Elvio : On pourrait leur dire : « ah, on vous raconte pas, c’était tellement …  » le … est important ! Et après on les renvoie sur tandem.850.ch !!!!

2′. Ou, question dans le même sens, quelle est la première chose que vous aurez envie de raconter à qqn qui n’a, par exemple pas suivi votre blog?

Elvio : On peut leur dire qu’ils doivent prendre une semaine de vacances pour lire notre blog !

3. on aura le droit à un diapo de vos 15’456 photos? : D

Charlotte : Les premiers qui auront droit au diaporama total, ce sera nous deux : on n’a jamais vu nos photos que sur l’iPhone !!! ^^ après, si vous voulez vous les (haha!) farcir…c’est votre droit. Mais bien sûr qu’on va fabriquer un diaporama digestible !

Elvio: Oui, évidemment. On se réjouit tellement de voir nos photos en grand !!!

4. De mon côté, ça fait env un mois que je rêve de vous la nuit : )  […] Est-ce que vous appréhendez ce retour? Est-ce que vous appréhendez le fait que Hugo et moi avons notre petite routine? Est-ce que vous appréhendez les phrases telles que « quand vous étiez pas là, on faisait comme ça! » (De notre part) ou est-ce que vous direz « finalement on aurait mieux fait de partir 3 ans sans vous voir! » : )

Charlotte : Jamais encore rêvé de vous ! Mais sûr que le retour questionne un peu : à quel point nos chers jeunes auront-ils changé ? Arriveront-ils à se réadapter à notre présence ? Retrouverons-nous (tous) facilement – et sans douleur – nos marques ? La maison, le jardin, auront-ils changé ? Mais je suis très confiante (comme je le suis depuis et avant le départ) !

Elvio : Aucune crainte mais, oui, on s’est déjà dit qu’ajustements il devrait y avoir, déjà qu’Ivo va nous mettre un poulailler !

5. Quelle est votre prochaine destination??? (Peut-être avec nous?) : ) ) Vous avez vu tant de pays et vous aurez sûrement envie d’une pause, mais bon on vous connaît elle sera pas bien longue! : ) Maintenant après tant de découvertes à partir de pays si différents, quel endroit avez-vous le plus envie de découvrir? Pour voir des choses qui ressemblent ou qui diffèrent totalement? : )

Elvio : Bon, une petite pause quand même, mais, quant à moi, j’aimerais mieux voir le sud de l’Allemagne, mais aussi l’Autriche (en format rando ViaAlpina pourquoi pas !)
A plus long terme il faudra quand même qu’on tente l’Asie, évidemment en format mobilité douce, à voir si on garde le même tandem ou si on passe à la version couché (vue à Wien).

Charlotte : On a pas mal parlé de ça, bien sûr et, comme toujours, Elvio a des idées pour « nos » 60 ans ^^ : continuer la route vers l’Est…
Retraverser les mêmes pays ne me gênerait pas du tout, il y a tellement d’autres coins à voir (tout ce à quoi on a dû renoncer…) ! Quant à voyager avec vous, l’idée est déjà un plaisir… c’est à vous de savoir si vous supporteriez !! ^^

Et pour finir…

6. Une petite anecdote? Un truc qui vous a fait partir en fou rire à 2 ou à plus? Ou qu’il faudra absolument que vous nous racontiez parce que ça vous a fait penser à nous?

Elvio : Je me souviens de fous-rires mais plus du pourquoi, mais ça fait du bien.

Charlotte : Plein de choses nous ont fait penser à vous ! les noms qu’on lisait, les gens chez qui on voyait des ressemblances, des situations dans lesquelles on vous imaginait…  Un truc qui m’a fait piquer un fou-rire (on était à pied), c’est la tête toute sérieuse d’Elvio quand il se met à faire tout-à-coup comme un bruit de moteur « popopopopop ! » (faut imaginer la bouche un peu gonflée, les lèvres toutes souples…). Et moi : ?? . Jusqu’à ce qu’il me fasse un signe de tête : et c’est ainsi que j’ai vu mon premier pope de près (il aurait vraiment pu entendre !^^) ! Ensuite, c’est devenu une façon récurrente de s’avertir qu’on voyait passer un pope…
Je me vois aussi dans un bistrot en train de pleurer de rire (là, j’ai pensé à vous p. ex) toute seule en face d’Elvio !… je ne me rappelle plus pourquoi…

Ah j’en ai encore une!!! Elle vient d’à peu près tout ceux qui lisent votre blog.

7. Mais c’est elle qui écrit ou lui? « en tout cas, c’est très poétique moi j’adore! » Etc.

Charlotte : Alors, comme sur le tandem, on s’est partagé le boulot. Parfois chacun son article, parfois l’un a fait l’introduction et l’autre les commentaires sous les photos. J’ai toujours pensé que quand c’était plus poétique c’était moi, mais je ne suis même pas sûre de reconnaître moi-même toutes mes productions si je relis le blog… En tout cas, c’est moi qui ai posté le plus de bêtises! ^^

Elvio : On avait pensé ouvrir un concours où les lecteurs auraient eu la possibilité de dire la paternité des articles (ou maternité, comme vous voulez). Donc, oui, un doux mélange, selon des schémas en constante évolution, comme nous quoi ! Mais quand il y a l’éloge du pilote ou de la photographe, on a quand même pas poussé le vice à nous congratuler en selfie, hein !?!


Nora

1. Est-ce que vous parliez sur votre tandem, en plein dans l’effort (ou pas), où les conversations c’était plutôt à table ou au repos?

Elvio : Pas mal d’échanges sur le tandem, moins quand c’est en pleine montée ou alors juste pour l’encouragement (ma co-pilote ne voit pas toujours à l’avance la fin d’un puissant rec, il s’agit de se coordonner pour l’effort).

Charlotte : Certaines montées nous ont empêché de parler, oui. Sinon, c’est comme dans la vie de tout les jours, une alternance de moments de partage et de chacun pour soi. Mais même à ça, il a fallu s’habituer : Elvio (qui a toujours un peu peur du vide…^^) m’a parfois demandé si je boudais…!

2. Est-ce que des fois vous faisiez du tandem avec la musique ou vous avez toujours préféré la musique de la nature?

Charlotte : Nous n’avons pas emporté de moyen d’écouter de la musique en roulant. Personnellement j’avais toujours l’une ou l’autre chanson dans la tête, parfois je chantais ou je sifflais (surtout au plat ou à la descente d’ailleurs…). Mais sinon c’était musique « d’ambiance » en effet.

Elvio : Rien ne vaut la douce musique du pédalier parfois agrémentée des grincements de la chaîne ou d’un doux aboiement de chiens à nos trousses!

3. Est-ce que papa a déjà demandé à maman SUR le tandem de lui tirer le p’tit doigt?

Elvio : Oui, mais ca n’a pas marché !

Charlotte : Je ne sais plus (je m’efforce d’oublier les mauvais souvenirs ! ^^)

4. Quand (certainement que c’est arrivé) soudain la pluie vous tombait dessus, c’était plutôt pèlerine, parapluie spécial accroché au vélo ou arrêt de pédalage?

Charlotte : Comme en montagne, on hésite toujours à enfiler une protection parce qu’on transpire dessous. Et là, pas de parapluie à la Elvio. Alors, si c’est la grosse pluie, pas de doute, on se met à l’abri. Comme ce n’est pas toujours possible tout de suite (ou qu’on a mal anticipé que la petite pluie allait en fait très vite tourner en GROSSE AVERSE!) ben, on finit des fois TRÈS mouillé… (Bon, ça n’est pas arrivé très souvent, parce que MONSTRE bol avec la météo!)

Elvio : Veste contre la pluie pour la pluie force 1 à 2, mais 3 ou 4 c’est arrêt si possible dans un bistrot ! De fait on avait bien anticipé les épisodes pluvieux et nous les combinions avec des visites de ville (du coup souvent des décors de pluie dans ces lieux !).

5. La question de Zénith à propos des Voyages après le retour m’intéresse tout particulièrement. Plutôt l’envie pour des marches de 3 semaines? Plus court? Plus long? Ou même pas du tout, car envie de refaire du vélo?

(Parce que personnellement ça me maaaanque comme je ne sais pas quoi, j’y pense tout le temps depuis quelques semaines, là, c’est affreux. Et je sais bien qu’à chaque fois qu’on partait qque part je faisais mon petit caca nerveux « muuuuuuh je veux pas y alleeeeer! » Mais au final on a toujours bien rigolé, vu des paysages formidables, mangé des porridges (…) (bref) etc. etc. C’était quand même toujours génial. )

Elvio : Hmmm, je crois nous vous laisserons la priorité quant au choix. J’évoquais une continuation de la via alpina peut-être ? Chouette cette envie de rando !!!

Charlotte : C’est chou de lire tes lignes ! J’espère que tu tiendras le coup jusqu’au retour ! Perso je crois que mon (mes?) genou préfère le vélo, mais comme j’aime aussi les tours en montagne à pied, je reste ouverte à toutes les possibilités et plus on est de fous… moins il y a de porridge !! Haha! Et la longueur dépend du temps à disposition, des vacances, du jardin à garder en été…

6. Je vous aime. <3

Triste de pas être là pour votre retour, mais je penserai à vous!

Elvio : On pensera à toi…

Charlotte : Tu nous manqueras, mais on fera un FaceTime (avec bonne connection!) tout soudain!


Ann-Katrin

with lots and lots of help here are some questions en francais!

1. Quel était  la meilleure surprise?

Elvio: Tout au début de la Grèce, nous ne trouvions rien pour dormir, pas de camping, aucune chambre, rien (tout était déjà fermé). Qqn nous suggère alors de faire du sauvage (un sport normalement interdit en Grèce) tout près de la mer et, effectivement, alors qu’il commençait à se faire tard, nous tombons sur notre première crique comme dans les rêves ou les pubs (mais sans les mensonges).  Fantastique !

Charlotte : Une rencontre-surprise (Albanie) : je revois toujours ce gars en scooter qui se met à notre hauteur et discute avec nous (sans langue commune !…) sur 2km, puis nous invite chez lui ! Nous repartons bien plus tard avec du pain, du fromage, des tomates vertes au vinaigre, des oranges et des grenades !!!

2. Qui a pédalé le plus?

Charlotte : On a les deux pédalé autant l’un que l’autre, mais vu la différence de constitution homme-femme, on peut raisonnablement imaginer qu’Elvio a peut-être pédalé plus fort ?

Elvio: Moi ! Mais non, plus sérieusement, comme le tandem fonctionne avec du pédalage solidaire, nous avons trourné exactement le même nombre de fois les pédales, avec des forces complémentaires, parfois en danseuse quand la pente était vraiment trop forte. Bon, je suis allé chercher, une fois, de l’argent à un bancomat situé à 1,5km, j’ai donc (quand même) pédalé 3km de plus que Charlotte !

3. Quelle était la réaction commune des gens que vous avez recontrés?

Elvio: Étonnement à voir le véhicule…, sa longueur, sa carriole et, surtout, sa belle fleur !!!

Charlotte : Le sourire ! L’étonnement devant ce drôle de véhicule et l’émerveillement devant le tournesol : on a souvent entendu « beautiful ! » Chez les enfants, c’était souvent des grands yeux !

4. Si vous pouviez, feriez-vous la même chose encore une fois?

Charlotte : Je crois que oui, mais pas tout de suite !

Elvio: Oui, et on y compte bien, mais pas tout de suite quand même ! ; – )


Hugo

Du coup (dsl retard )
Ça va pas être simple de trouver des questions pas encore posées…

1. Avez-vous eu envie de rentrer plus tôt (à plusieurs reprises) parce que ça se passait pas bien? Ou plus tard parce que ça se passait trop bien et que vous vouliez pas nous revoir?

Charlotte : J’avoue, j’ai une ou deux fois dit en plaisantant « j’aimerais être à la maison », façon de dire que je pensais à vous. En arrivant au bout des 6 mois, il faut rentrer parce que c’est ce qui était prévu (et c’est le temps qu’on avait à disposition)… et dans ma tête je ne serais pas prête pour en faire plus!

Elvio : Hmm, non, vraiment pas eu de problèmes qui auraient pu nous pousser à avoir envie de rentrer. Et le fait d’avoir planifié le tour pour six mois fait qu’on se réjouit énormément du retour, je ne voudrais vraiment pas prolonger, j’ai même comme une grande impatience de voir tout notre monde at home!

2. Vous êtes vous fait volé durant le trajet?

Elvio : Rien et même pas eu le sentiment du « attention, il faut qu’on se méfie! ». Il est vrai qu’on prenait nos précautions, toujours. Le vélo n’était jamais laissé pour une nuit dehors par exemple, ou alors doublement cadenassé !

Charlotte : Jamais aucun problème ! On s’est arrangés pour perdre des choses nous-mêmes !

3. Réjouissez-vous de retourner à votre vie banale et répétitive d’antan? (Ça rejoins un peu ma première question, mais détail)

Charlotte : Oui et non : un peu d’appréhension quand même parce que je ne suis pas sûre de quoi mon futur sera fait…

Elvio : On vient de vivre six mois exceptionnels et je me réjouis de vivre les six mois exceptionnels à venir !!!

4. Est-ce que vous avez changé de places au moins une fois (sur le tandem) papa et toi? (Si ce n’est pas le cas, je suis déçu. En plus vous aurez raté une bonne expérience!)

Elvio : Hmmm, pas si évident de changer parce que les dimensions sont réglées pour nos grandeurs. J’avoue avoir – quand même – une fois ou l’autre rêvé de pouvoir passer le soucis de conduite à Charlotte, je lui laisserai le volant de la voiture quand on ira à Bulle !!!

Charlotte : Je suis d’accord avec toi : on a loupé une bonne expérience ! Mais changer tous les réglages ne nous tentait pas. Mais comme dit quelqu’un de ma connaissance : ce n’est pas parce qu’on est toujours derrière qu’on ne mène jamais… haha !

5. êtes-vous tombé du vélo?

Elvio : Deux fois, au tout début, mais rien de grave et c’était lié à la piste cyclable devenue chemin à ornières ! Sans dommage aucun, c’était même assez drôle !
Charlotte : Pas tombé du vélo, mais AVEC le vélo !! Deux fois (en Tchéquie, d’ailleurs… elle nous en veut ou quoi ?!). A chaque fois, l’un de nous a fini debout et l’autre… Mais sans aucun mal

6. Est-ce que vous ferez une présentation de votre tour « publiquement » ?(genre comme vous étiez allé voir une fois je crois… Parce qu’un collègue plus particulièrement, serait vraiment intéressé d’en savoir plus)

Elvio : J’avais imaginé que, peut-être, sur demande de plusieurs, on pourrait faire qqch. Mais maintenant il faut aussi qu’on puisse vivre le retour… À suivre…

Charlotte :On fera de toute façon un/des diaporama pour les amis. Une présentation publique ? Si on nous le demandait… peut-être. On trouverait sûrement de quoi faire.

7. combien de temps a tenu le tournesol?

Charlotte : Il est en route avec le tandem dans le camion. Un peu moins pimpant qu’au début, vu l’état boueux des dernières routes !

Elvio : Il tient encore, peut-être un peu défraîchi il est vrai !

8. comment vous-organisiez vous pour les repas? ça a toujours été chiant ça (qui faisait à mangé, qui nettoyait, qui mangeait? Tournus?)

Elvio : Par chance on n’a pas eu à faire 174 repas fois trois par jour ! On n’a aussi profité des bistrots, troquets et autres. Mais, sinon, en camping, c’était pas vraiment un problème de laver deux bolinettes!

Charlotte : On n’a jamais fait de tournus… (ni dans la rapidité à se préparer, d’ailleurs ! haha!).  Du coup, c’était toujours Elvio le cuisinier et moi… Mais rassure-toi, on a fait ÉNORMÉMENT de restaurants (petits troquets, je devrais dire) du moment qu’on ne faisait plus de camping !


Une petite liste :

  • 174 jours
  • 10221km
  • Changements
    • 2 pneus (1 par nécessité, un autre par précaution)
    • 2 chambres à air
    • 3 chaînes (dernier chgt par des bras cassés)
    • 2 paires de patins
    • 1 fleur tournesol (remplacement du fanion BOB)
  • Perdus
    • 2 compteurs
    • 1 gilet
    • 1 paire de lunette à soleil
    • 1 savon de lessive liquide bio

IMG_7894.JPG

14 réponses à “Épilogue”

  1. Ivo dit :

    Usage « abusif » du smiley… ^^

  2. Ivo dit :

    Que dois-je comprendre de ma question censurée…? C’est jamais bon la censure vous savez, parce que ça cache toujours une part de vérité. :-)

    Donc, en ce qui concerne ma question subsidiaire (le reste, c’était moins important^^), vous avez donc, une fois, bien fait du tandem à poil.

    Bravo.

    ;-)

  3. Zénia dit :

    La paire de lunettes y passe à chaque fois! =)

  4. Zénia dit :

    Merci pour ce magnifique article! On se rejouit de demain! Je vous aime! :) <3

  5. Un vrai régal cet épilogue ! ça m’a valu quelques bons éclats de rire et surtout beaucoup beaucoup d’émotion. Avons hâte de vous retrouver chez vous.

  6. Cuendet Nathalie dit :

    Bon retour dans la neige ……:-)

  7. Lisa dit :

    On se voit demain! Hihi, jolies réponses

  8. Suzanne dit :

    Coucou,
    J’espère que l’on se reverra bientôt

  9. Les Helmsi dit :

    Merci pour tout !!
    Peut-être à bientôt !!! on l’espère vraiment !!¨
    Bisous les Helmstiiiiiiii

  10. René Lucienne dit :

    On se réjouit beaucoup de vous revoir et de vous écouter!
    La météo n’a pas voulu que ce soit hier soir…….mais à très vite!

  11. Valérie Froidevaux dit :

    Un tout grand bravo, tant pour le pédalage que pour la rédaction du blog! J’ai eu plaisir à vous suivre et vous souhaite, ainsi qu’à toute la famille de joyeuses retrouvailles!
    Et merci pour la carte! Très chouette surprise dans la boîte aux lettres l’autre jour!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *